Bulles financières et cours du Nasdaq depuis 2011 (BSI economics)

J’ai évoqué dans le cours les difficultés des politiques monétaires non conventionnelles pour faire repartir l’activité, en précisant qu’une partie de l’abondante liquidité produite par les banques centrales se retrouve dans certains marchés financiers et alimente de nouvelles bulles: on comprend donc ici que si la politique monétaire réagit aux variations de la conjoncture (et donc au déclenchement d’une crise financière par exemple), mais qu’elle est aussi un élément moteur de l’apparition de nouveaux cycles financiers.

Pour illustrer l’essor de nouvelles bulles, le graphique suivant est particulièrement parlement : les cours du Nasdaq ont progressé de 81,6% depuis janvier 2011. Le crédit aux Etats-unis et la dépense des ménages n’ont certainement pas autant progressé sur la même période. gr1(1)

 

tout l’article ici : http://www.bsi-economics.org/567-graphe-evolution-des-actifs-americains-depuis-2012